Dès que j’ai su que j’allais à Reims, j’ai voulu visiter les caves de La Veuve Clicquot. Elles étaient fermées, pour rénovation je crois. Qu’à cela ne tienne, il y avait plusieurs autres maisons ouvertes au moment de notre séjour. J’ai choisi G.H.Mumm, les fabricants du célèbre Cordon rouge.

La journée a bien commencé, nous avons facilement garé la voiture au parking souterrain (oui oui en France on dit parking), bien situé, rue du Général Leclerc.

« On s’en va au 4 rue Champs de Mars », ais-je dit à Charles qui a pris la carte et nous a dirigé vers cette rue sans bavure. Rue Champs de Mars, on cherche, les adresses ne coïncident pas, on demande aux passants, ils ne savent pas… notre accent pose problème, nous prononçons Mom au lieu de Moum… jusqu’à ce je que sorte le courriel qui confirme notre réservation et constate que la Maison Mumm (n’oubliez pas dites Moum) est au 34 Champs de Mars. Oups !  Chéri ne manquera pas de me rappeler à plusieurs reprises qu’il faut noter soigneusement les adresses quand on prépare un tracé de voyage. Moi, je pense qu’on apprend de nos erreurs et désormais, quand je verrai une bouteille de Cordon rouge sur les tablettes de la SAQ, jamais je n’oublierai qu’elle arrive directement des caves du 34 rue Champs de Mars à Reims.

Le 34 Champs de Mars à Reims. Une merveilleuse adresse que je retiens dorénavant.

Ouf ! On arrive, on déstresse, on est accueillis fort gentiment et nous descendons avec notre guide dans les fameuses caves. Impressionnant. Et là, j’en apprends long sur le champagne. Par exemple, que les bouteilles ne portent pas d’année, contrairement au vin, car le champagne est fait d’un mélange de plusieurs années afin qu’il goûte toujours la même chose. Si on aime le Cordon rouge, c’est toujours la même saveur qu’on retrouvera. Exception faite des millésimes extraordinaires qui eux, porteront une date. J’apprends aussi que le blanc de blanc est fait avec du jus blanc de raisin blanc. Qu’on utilise trois cépages : le pinot noir, le meunier et le chardonnay. Que la fabrication de cette appellation contrôlée est très, très règlementée, et que c’est Georges Herman Mumm (d’où le GH), un allemand, qui a donné son nom à la maison en 1852. Puis notre guide nous amène dans une galerie longue de 400 mètres où reposent des milliers bouteilles.  Une fois remontée dans la boutique on nous sert, bien entendu, une flûte de Cordon rouge. Délicieux.

C’est l’heure du dîner, on choisit une terrasse près des Halles du Boulingrin et re-flûte de Champagne pour accompagner cette fois une ardoise de fromages. Que la vie est bonne en voyage !

Il est très agréable de se balader à Reims pour magasiner dans les belles boutiques de la rue de Vesle et admirer du coup les trams aux couleurs vives (mon préféré c’est le rose Wow !). De là on peut bifurquer rue Chanzy, puis rue La Salle, puis vers le 25 Cours Jean Baptiste Langlet, où se trouve la maison Fossier, facile à voir avec sa devanture rose. C’est là qu’on se procure les fameux biscuits roses de Reims, spécialité locale à la pâte de vanille colorée qui accompagne à merveille les bulles.

Champagne et biscuits roses, ma chère

La cathédrale Notre-Dame-de-Reims, construite au XIIIe siècle est aussi très impressionnante, une splendeur d’architecture gothique. Elle est majestueuse, plusieurs rois de France y ont été sacrés. Sa façade est au bout de la rue Rockefeller (qui croise la rue Chanzy).  Tout près on peut aussi visiter le Palais du Tau et le Musée des Beaux-arts.

La cathédrale de Reims

Marcher autant, ça creuse et c’est déjà l’heure du souper. Nous retournons place Drouet d’Erlon nous attabler à la terrasse du Grand Café, carte alléchante et cuisine délicieuse. Tartares de saumon ou de bœuf, moules champenoises… je choisis le filet de veau aux cèpes que j’accompagne d’une demi-bouteille de bulles De Saint Gall premier cru. Au moment du dessert, je tricherai un peu et sortirai de mon sac quelques biscuits roses achetés durant l’après-midi. Un mémorable repas qui termine une mémorable journée dont je me souviendrai longtemps.

Il est très agréable de se promener dans les rues de Reims

Autres articles sur la France:

http://boomersenvoyage.net/2017/05/08/ballade-en-normandie/

http://boomersenvoyage.net/2017/05/08/lalsace-marie-saveurs-et-couleurs/

http://boomersenvoyage.net/2017/04/27/coups-de-foudre-pour-la-corse/

http://boomersenvoyage.net/2017/04/21/coups-de-coeur-pour-la-france/

 

 

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *