« Welcome my lady, welcome my lord », c’est ainsi que le butler et la dame du château Knappogue nous accueillent.

Sympathique d’être traités comme si nous étions de la haute moyenâgeuse. Ils nous emmènent dans le hall Dalcassian et nous servent un verre d’hydromel (vin de miel). La pièce est sombre, Sean MacCon MacNamera, qui a construit le château en 1467, serait bien surpris d’y voir autant de monde.

Outre l’hydromel, musique et histoire sont offerts en apéro. On nous emmène ensuite dans la grande salle, majestueuse, pour le banquet, un repas quatre services. Le saumon fumé et le suprême de volaille en sauce Véronique sont délicieux, le potage tomate et basilic est servi à même un pichet de grès. Le vin à volonté est inclus dans le prix d’entrée.

Un chaleureux service, à la mode du Moyen-âge

Harpe, chants et danses passent en revue les traditions irlandaises du moyen-âge aux temps moderne. Un excellent spectacle qui nous fait sentir absolument et intensément dans l’ambiance irlandaise, bref, une agréable soirée. Les Irlandais sont en général chaleureux et souriants et ils savent certes s’amuser.

Le Knappogue Castle est situé dans le village de Quin, comté de Clare. Pour un aperçu vidéo du banquet médiéval : http://www.shannonheritage.com/EveningEntertainments/KnappogueCastleBanquet/

Bunratty

Toujours dans le comté de Clare, sur le site du Bunratty castel et du parc folklorique, on vivra l’Irlande du 15ième et du 19ième siècle. Dans la grande salle du château, le butler nous racontera son histoire et l’on pourra descendre vers les oubliettes, des cachots souterrains dans lesquels étaient précipités, au moyen-âge, les prisonniers condamnés à y être enfermés à perpétuité. On peut aussi monter dans les tourelles. Attention, cependant, quand il y a foule, les escaliers étroits s’engorgent et on peut attendre là-haut jusqu’à une heure pour arriver à redescendre.

On fera ensuite une ballade à pied dans l’Irlande rurale à travers différentes habitations et bâtiments de ferme, on verra la fabrication du pain ou quelques formes d’artisanat à la mode d’antan et au pub, on goûtera l’authentique irish stew, accompagné d’une Guinness, bien entendu.

On peut compter trois à quatre heures pour avoir le temps de visiter l’ensemble du parc et du château. Pour un aperçu vidéo : http://www.shannonheritage.com/BunrattyCastleAndFolkPark/

Craggaunowen

On prononce Crag-e-no. Dans ce parc on voyage à pied dans l’univers quotidien des peuples celtiques de l’âge de bronze, leurs méthodes de chasse et de cuisson, avec la tourbe comme combustible, un contact qui laisse d’ailleurs une certaine odeur dans les vêtements. Mais bon, pour se cultiver il faut bien accepter quelques légers effets secondaires.

Un bâtiment de Craggaunowen est consacré au moine chrétien St-Brendan qui aurait atteint Terre-Neuve et donc, découvert l’Amérique, plusieurs siècles avant Christophe-Colomb. Quelle surprise historique ! On y conserve le bateau de St-Brendan qui m’a semblé plutôt petit pour une traversée transatlantique. Si la houle sur la Mer d’Irlande est assez forte pour se faire respectablement sentir à bord du traversier ( pas mal plus gros que le bateau de St-Brendan ) qui nous amène de la côte du pays de Galles à celle de l’Irlande, j’imagine à quel point l’explorateur a vécu à la dure pendant ses périples.

Des cabanes historiques sur le site de Craggaunowen

Cragganaunowen est aussi dans le comté de Clare. Aperçu vidéo du parc mais surtout de l’histoire de St-Brendan http://www.shannonheritage.com/Craggaunowen/

Le château de Blarney

Situé à 9 km au nord ouest de la ville de Cork, le château de Blarney a été construit au XI ième siècle. Au sommet de sa haute tour, accessible par un long escalier en spirale, on peut embrasser la pierre de Blarney, la tête à l’envers au-dessus du vide. La légende dit que celui qui s’y prête y gagnera l’éloquence. En prime, il gagnera probablement une belle victoire sur le vertige (cette dernière boutade est moi, ne pas confondre avec la légende). Amusant pour ceux qui ne craignent pas non plus les risques hygiéniques liés au fait de poser ses lèvres sur une pierre embrassée chaque jour par des centaines de touristes. (Perso, je dis ouach !)

La muraille épaisse du château de Blarney

Sur le même site, on passe un agréable moment à flâner dans un luxuriant jardin où poussent certaines curiosités comme des plantes empoisonnées (n’ayez crainte, elles sont bien identifiées) et un arbre géant assez impressionnant.

Suggestion d’hébergement pour passer quelques jours dans cette région : Maldron hotel à Limerick, un 3 étoiles chic et moderne à quelques 50 km du comté de Clare et 95 km de Blarney.

3 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *